« Things You Can Tell Just By Looking At Him » - Isaiah Lopaz sur le rôle de la race et du racisme dans un contexte journalier.

« Things You Can Tell Just By Looking At Him » - Isaiah Lopaz sur le rôle de la race et du racisme dans un contexte journalier.

3 ateliers à Beursschouwburg les 18.11, 25.11 & 2.12 - dans le cadre de The Future Is Feminist

Lundi 6 novembre 2017 — L’artiste californien Isaiah Lopaz (36) crée avec "Things You Can Tell Just By Looking At Him" un essai photographique dans lequel il porte lui-même des t-shirts avec une sélection de propos racistes et offensants qui lui ont été lancés à la tête à Berlin, ville dans laquelle il vit et travaille depuis 2007 :  "And When Do You Go Back?", "I'm Having A Party Can You Bring Some African Food", "Where Do You Really Come From?",.... 

En tant qu’artiste Isaiah Lopaz s’intéresse à la façon dont les préjugés ou les attentes au sujet de la race sont projetés sur nos prochains non-blancs. Il collabore avec d’autres personnes qui ont été victimes de racisme et il documente leurs expériences. De cette manière il dresse la carte des différentes manières dont la race et le racisme sont présents dans différentes sociétés. Il est aussi le fondateur de Him Noir, un blog qui à l’origine fut créé comme plate-forme pour la série photographique "Things You Can Tell Just By Looking At Him", mais qui depuis est devenu un endroit où Lopaz part à la recherche d’un dialogue ouvert autour de thèmes comme la race, la politique et la culture. 

"Things You Can Tell Just By Looking At Him" n’est pas passé inaperçu et au cours des deux dernières années il a été repris par les médias internationaux. Le New York Times entre autres a consacré en 2016 un article à Lopaz (à lire ici).

Sur invitation de Beursschouwburg (dans le cadre du programme thématique The Future Is Feminist) Isaiah Lopaz organisera 3 ateliers, à chaque fois autour d’un autre sujet relié à la race et au racisme.   

  • Le samedi 18 novembre, 12:30-18:30: "Things You Can Tell Just By Looking At Us". S’adresse tout particulièrement aux participants avec une identité noire ou d’origine africaine, aux personnes vulnérables/sensibles pour le racisme qui se tourne vers les noirs.  plus d'infos
  • Le samedi 25 novembre, 12:30-18:30: "Written Across Our Bodies". Adressé aux participants de couleur qui sont confrontés à différentes formes de racisme. Dans cet atelier nous analyserons les moments de la reconnaissance : des moments auxquels les participants, à cause de leur couleur, ont été ou sont abordés de manière raciste.  plus d'infos
  • Le samedi 2 décembre, 12:30-18:30: "White On The Outside Woke On The Inside". A ceux qui se voient comme ‘blancs” ou qui peuvent être considérés comme blancs, la question est posée ce que cela signifie que d’être ‘blanc’.  plus d'infos

Les 3 ateliers sont gratuits, mais il est vivement conseillé de s’inscrire à l’avance (le nombre de places est limité!) via ce lien. Isaiah Lopaz sera présent à Bruxelles durant toute la période de ces 3 ateliers.

Racist encounters on t-shirts

This queer man of color is turning racist encounters into t-shirts to highlight the experience he faces when "whiteness" is the norm. Him Noir

Posted by Mic on Monday, November 21, 2016

"Racist encounters on t-shirts"- Mic Media

"I Didn't Know You Are Gay You Are Black" (c) Isaiah Lopaz
"I'm Having A Party Can You Bring African Food" (c) Isaiah Lopaz
"You Have No Culture Because You Come From Slaves" (c) Isaiah Lopaz
"And When Do You Go Back?" (c) Isaiah Lopaz
"Even Though You're Back You're Really Beautiful" (c) Isaiah Lopaz
"Where Do You Really Come From?" (c) Isaiah Lopaz
"You're With Us? I Thought You Were A Dealer" (c) Isaiah Lopaz
"I'm Gay I Can't Be Racist" (c) Isaiah Lopaz
"Where Can We Get Some Drugs?" (c) Isaiah Lopaz